Escadron de Transformation Rafale 3/4 "Aquitaine"

Homologation n° A1489
Définition héraldique : Ecu tiercé en pairle versée, au 1 d’azur à une chouette éployée de sable et d’argent, sommant une onde de premier émail et brochant à dextre un croissant de gueules issant de l’onde qui est de la 4B3, au 2 du troisième émail à un bison contourné, cerclé et senestré d’un croissant de lune, terrassé d’un tertre et sommé de trois étoiles, le tout d’argent qui est de la 2e escadrille du GB 1/25, au trois du second émail à un diable ailé de gueules chevauchant un balai d’or qui est de la SPA 160


Après guerre, il est transformé en Groupe de Transport I/25 TUNISIE (1949-1952) en raison des capacités d'emport du "Halifax", puis redevient Groupe de bombardement I/25 TUNISIE en 1952 afin de participer aux opérations en Indochine. Il abandonne alors ses vieux "Halifax" et se rééquipe avec des bombardiers légers B26 "Invader". Pendant cette campagne, le groupe a effectué 14 200 heures de vol en quelques 7 179 missions de guerre. Le GB I/25 fait l'objet de quatre citations à l'ordre de l'Armée aérienne au titre de la campagne d'Indochine. Ces citations comportent l'attribution de la Croix de guerre des Théâtres d'opérations Extérieures avec palmes. A l'issu du conflit, le GB I/25 est dissous en 1956 et le drapeau de l'escadre remis au SHAA.

Avec l'arrivée des SO 4050 "Vautour", l'armée de l'air réactive ses unités de bombardement. C'est ainsi que la 92ème Brigade de bombardement est créée le 12 décembre 1958 sur la base aérienne de COGNAC. A sa suite est fondé l'Escadron de Bombardement II/92. Une lettre en date du 26 mai 1959 signée du Gal LECLERE, commandant l'Aviation de Bombardement autorise l'Escadron II/92 à reprendre la garde des traditions, insignes et fanions, du GB I/25 TUNISIE, et à porter l'appellation "Escadron de bombardement II/92 AQUITAINE" (le nom de tradition TUNISIE ne pouvant plus être repris, eu égard à la réglementation et au fait que la Tunisie est devenue un état indépendant).

L'EB II/92 est dissous le 1er septembre 1974. Néanmoins la 92ème Escadre est maintenue en activité, rassemblant les derniers "Vautour II B" auxquels viennent s’ajouter les "Vautour II N" que la 30ème Escadre de chasse, transformée sur Mirage F1, lui a reversés. A la dissolution de l'Escadron en 1978, les traditions de l'AQUITAINE sont reprises par le CIFAS 328 (équipé de Mirage IV A) puis par le CITac 339 AQUITAINE de 2001 à 2006.

L'escadron AQUITAINE est reformé le 6 octobre 2010 sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier en tant qu'unité de transformation sur le chasseur Rafale, tant au profit des pilotes de l'armée de l'air que de la marine nationale. Les fanions des escadrilles traditionnelles du GB I/25 sont remis au premier commandant de l'ETR. Le 2/92 st rattaché à la 4e Escadre durant l'été 2015 avant de prendre comme nouvelle désignation ETR 3/4 AQUITAINE. Depuis cette date, près de deux cents pilotes ont été formés au maniement du fleuron de l'armée de l'air.

Note : pour un historique plus complet du I/25 et du CIFAS, nous vous conseillons la lecture du dossier de recherche réalisé par le Ltt REDON, asisté des Adc ROUSVAL et Adc RUFFIER.